Savoir pour comprendre, comme loi suprême de la vie


Lorsque vous commencez à préparer un voyage, vous ne savez jamais ce que vous trouverez à votre arrivée. Moi j'ai trouvé de l'enthousiasme , de la force, de la tendresse et beaucoup, beaucoup d'envie. Dans la plupart des cas, les gens que je connaissais qui avait fait du bénévolat, ne savait jamais comment m'expliquer ce que cette expérience avait suscité dans leurs vies.

Je me souviens que nous allions rentrer à la maison, une fois le bénévolat terminé, je parlais aux autres bénévoles de ma peur , de ne pas savoir comment transmettre à ma famille et des amis ce que j'avais ressenti pendant ces deux semaines.

Maintenant que plusieurs mois sont passés, je peux vous dire qu'à ce moment-là je ne comprenais pas que la beauté de la chose n'était pas qu'on vous le raconte, mais qu'il fallait le vivre. Je pourrais vous parler de touts les sourires gardés au fond de mon âme ou de la joie contagieuse qui se dégageait de cette maison ou même je pourrais vous dire que je n'ai jamais bu un milk-shake saveur banane aussi bon, celui que j'ai goûté à Azrou. Toutefois, Il y a beaucoup d'autres choses qui ne peuvent pas être expliquées avec des mots, inexplicables comme l'étreinte d'un enfant le premier jour, qui ne vous connait même pas mais vous offre déjà toute son affection car vous partagez votre temps avec lui. Il n'y a pas de mots pour décrire cela.

Je me limiterai à vous dire de vivre cette expérience et au retour vous comprendrez pourquoi il est si difficile de l'expliquer..

Alicia García Tortosa
Activités ludiques et de divertissement avec les enfants (2015)