Témoignages


Une étoile nommée Bonheur Sans Frontières

J'ai entendu parler de cette association et j'ai attrapé mon sac à dos pour me rendre là-bas avec envie et dynamisme.. J'ai participé au programme de bénévolat socio-sanitaire de longue durée dans le projet de rééducation des enfants en situation de handicap. En plus de celui-ci, il y a beaucoup d'autres projets de courte durée tout aussi intéressants et formidables. Main dans la main, beaucoup de travail est fait pour la justice. Azrou brille parmi les oliviers.
Les membres de l'association, ainsi que les bénévoles, sont des personnes honnêtes et généreuses, et vous font sentir comme si vous faisiez partie d'une grande famille. Je dirais que ce que j'ai trouvé de plus incroyable c'est les gens. .
Azrou est un charmant village, avec des petites rues étroites à perte de vue hautes en couleurs, en odeurs et en animations.
Je suis ravie d'avoir pu participer à ce projet. J'ai vu beaucoup de regards remplis de lumière, les professionnels formidables qui travaillent dans l'association m'ont beaucoup appris et je reviendrai pour trinquer. Merci!
Tchin tchin avec une tasse de thé « à ces terres, à Azrou et à BSF!!
Je vous encourage à participer, à rejoindre ce grand projet. Préparez-vous à être bien accueilli, et à filer un coup de main là où on aura besoin de vous!

Défendre la joie comme une tranchée
la défendre du scandale et de la routine
de la misère et des misérables.
Benedetti.

Alicia Ramos Martin
Bénévolat socio-sanitaire

Mon expérience en tant que bénévole? Spectaculaire, magie, unique

Je m'appelle Lourdes, mais on m'appelle Lule.
Mon expérience en tant que bénévole? Spectaculaire, magique, unique, je recommande à tous ceux qui en ont l'occasion de ne pas perdre cette opportunité de mettre dans leur sac à dos cette aventure. Dans l'avion, de retour chez moi, j'ai écrit le texte suivant que j'aimerais vous faire partager. » Ce n'est pas un adieu, ce n'est qu'un au revoir.

Si vous regardez attentivement les étoiles, il y en a une qui brille plus que les autres, elle s'appelle Bonheur et elle se trouve à Azrou.

Un lieu magique où les habitants sont de belles personnes, remplies de joie et surtout d'amour.
Ce lieu vous enveloppe avec ses odeurs de thé, les pâtes et on entend dans le vent un hibou auquel s'ajoute le sourire d'un jeune garçon qui vient illuminer toutes les rues du village. Si vous vous concentrez bien, vous entendrez entre les deux chants de ces deux, une belle chanson appelée Zina.

Je ne peux pas oublier le plus sage de ces lieux qui, de par ses enseignements,, vous apprend à communiquer avec ces êtres et vous aide à marcher sur les différents chemins pour atteindre le sommet de la montagne.

Odeur de pain frais, peintures sur le visage, les chants.
Dans cette étoile, appelée Bonheur ,tous les êtres sont les bienvenus, ceux qui sont en train d'étudier pour soigner, ceux qui aident les autres avec leur voix, ceux qui grâce à leur esprit trouvent l'empathie, ceux qui font des miracles avec leurs mains, et si vous additionnez le tout et que vous rajouter un nez rouge vous obtiendrez un gâteau que vous n'oublierez jamais.

merci, merci et merci Shoukran, Shoukran, Shoukran

LOURDES SOSA PEÑATE
Bénévolat socio-sanitaire

« J'envisage de faire du bénévolat ... » FAITES LE. «J'aimerais aller au Maroc ... » ALLEZ-Y. Et si vous pouvez faire les deux choses à la fois, c'est encore mieux.

Il y a quelques mois, j'étais dans ma chambre à me demander ce que je pourrais faire quand j'aurai fini mes études. J'ai pris mon ordinateur portable et j'ai tapé dans Google « Orthophonistes à travers le monde » ... TADAM!!!! Je n'ai pas trouvé de travail, ni de stage en entreprise, mais j'ai trouvé l'Association Bonheur Sans Frontières et ses programmes de bénévolat au Maroc. Entre mes doutes et mon envie, j'ai choisi le bénévolat socio-sanitaire de longue durée.
J'ai passé trois semaines à Azrou où j'ai participé au bénévolat, et je peux seulement dire que c'était merveilleux. Les habitants sont charmants et accueillants. Les camarades et les bénévoles de l'association vous font sentir comme à la maison, ils prennent soin de vous et surtout vous font rire. Vous travaillez avec beaucoup d'enfants, et vous pouvez ainsi tester vos compétences. Vous en apprendrez davantage sur la culture marocaine et quelques notions d'arabe (juste un peu). Vous visiterez chaque village et chaque ville qui se trouvent sur votre chemin. La nourriture est incroyable. Bien sûr, j'oublie sûrement quelque chose, cette expérience est tellement sensationnelle...
Je recommande vivement le bénévolat et cette association. J'adorerais y retourner, recommencer et déconnecter.
Je vous remercierai toujours pour cette opportunité donnée de tendre la main en échange d'une autre main tendue.

Nerea Perez Mullois
Bénévolat socio-sanitaire

Le premier jour du reste de ma vie

Dans ma vie, je n'avais jamais imaginé participer à un bénévolat au Maroc et que cette expérience soit si gratifiante.
Je fais des études de Traduction et d'interprétation en arabe-espagnol et, pour moi c'était un défi de voyager là-bas, de connaître leur culture en personne, de communiquer avec eux, de mettre en pratique une partie de ce que j'appris et de bien m'en sortir. Mais une fois là-bas mon défi n'était plus destiné à me servir moi, mais plutôt à les aider eux, et je crois que j'ai réussi.
J'ai même donné des cours de français, bien que je ne savais pas grand chose. Mais j'ai vu que mes cours portaient leurs fruits, les enfants m'ont apprécié et ils ont voulu apprendre. De tout ce voyage à Azrou, au désert et dans plusieurs villes de l'Atlas, ce qui m'a le plus impressionné c'est l'hospitalité de toutes les personnes que j'ai rencontrées. Mais surtout les remerciements de mes étudiants, mes enfants, des petites personnes qui juste en vous souriant vous font penser que tout ira bien ici.
Le premier jour de ma vie parce que quand j'ai vu l'école, j'ai su que cette envie en moi d'être enseignante, vivre hors d'Espagne, travail bénévole à l'extérieur… tout a changé. Maintenant, mon but est d'avoir ma licence, d'apprendre le darija et de vivre une bonne partie de ma vie là-bas.
Comme je le dis souvent, le Maroc vous envoûte et moi il m'a ensorcelée pour toujours.

Victoria Flores SAGARDOY
Enseignement des langues

Faire le point de mon bénévolat

Quand j'ai pris l'avion pour le Maroc, j'étais sûre que je rentrerai chez moi avec plus que ce que je ne pouvais laisser là-bas, mais je ne savais pas que la différence serait telle.

Je suis revenue avec une formidable expérience, pleine de bisous, d'embrassades et de moments inoubliables.

Je suis également rentrée chez moi avec des dizaines de dessins, de chansons et de poèmes, même si je ne comprenais rien à la plupart de ces chansons du fait de mes connaissances nulles en arabe et en français.

Je suis revenue avec un peu de sable du désert et chaque fois que je regarde la bouteille dans laquelle je l'ai mis, je me rappelle de toutes les odeurs de là-bas, de toutes les couleurs, de toutes les saveurs. Même les saveurs qui ne me plaisaient toujours pas au bout de 15 jours. En fait, je dirais même que ces saveurs me manquent.

Et je suis revenue avec de l'espoir quand j'ai vu autant de gens passer leur été à faire quelque chose de différent. Des gens de tous les horizons, avec des expériences de vie totalement différentes, mais durant 15 jours, nous avons eu un objectif commun.

Moi j'ai laissé peu de choses là-bas.

J'ai donné un peu de mon temps, qu'ici nous n'avons jamais et vous voyez, j'y ai laissé mes vacances. Et si c'était à refaire, je le referai.

Là-bas j'ai laissé beaucoup de préjugés (et moi qui pensais que j'en avais quasiment pas, mais j'avais tort).

J'espère avoir laissé aussi une trace sur chacun de ces enfants que j'ai rencontré, même si je sais que ce n'est rien en comparaison avec l'empreinte qu'eux et leurs familles ont laissé en moi.

ET, est, j'ai laissé des petits bouts de moi dans certains recoins d'Azrou. Il me faudra y retourner pour récupérer ces morceaux et vivre à nouveau des moments inoubliables. Bien que je ne sache pas si je peux les récupérer, je n'ai pas de raison de m'inquiéter, ils sont entre de bonnes mains.

Mercedes Alfranca Serrano
Loisirs et activités récréatives / Rééducation et intégration des personnes handicapées (2015)

Savoir pour comprendre, comme loi suprême de la vie

Lorsque vous commencez à préparer un voyage, vous ne savez jamais ce que vous trouverez à votre arrivée. Moi j'ai trouvé de l'enthousiasme , de la force, de la tendresse et beaucoup, beaucoup d'envie. Dans la plupart des cas, les gens que je connaissais qui avait fait du bénévolat, ne savait jamais comment m'expliquer ce que cette expérience avait suscité dans leurs vies.

Je me souviens que nous allions rentrer à la maison, une fois le bénévolat terminé, je parlais aux autres bénévoles de ma peur , de ne pas savoir comment transmettre à ma famille et des amis ce que j'avais ressenti pendant ces deux semaines.

Maintenant que plusieurs mois sont passés, je peux vous dire qu'à ce moment-là je ne comprenais pas que la beauté de la chose n'était pas qu'on vous le raconte, mais qu'il fallait le vivre. Je pourrais vous parler de touts les sourires gardés au fond de mon âme ou de la joie contagieuse qui se dégageait de cette maison ou même je pourrais vous dire que je n'ai jamais bu un milk-shake saveur banane aussi bon, celui que j'ai goûté à Azrou. Toutefois, Il y a beaucoup d'autres choses qui ne peuvent pas être expliquées avec des mots, inexplicables comme l'étreinte d'un enfant le premier jour, qui ne vous connait même pas mais vous offre déjà toute son affection car vous partagez votre temps avec lui. Il n'y a pas de mots pour décrire cela.

Je me limiterai à vous dire de vivre cette expérience et au retour vous comprendrez pourquoi il est si difficile de l'expliquer..

Alicia García Tortosa
Activités ludiques et de divertissement avec les enfants (2015)

Une expérience enrichissante

L'expérience de vivre au Maroc avec les gens du pays, de manger la même nourriture et de vivre la vie de l'intérieur. Permet de comprendre beaucoup mieux leur mode de vie et leur mentalité. J'aimais beaucoup avec bonheur sans frontières Association, toujours prêt à rendre notre séjour et de travailler avec les bénéficiaires.

Jimeno Lucie Burns,
Activités avec des enfants (2014)

Il est une expérience incroyable!

Tout d'abord j'aimerais remercier à nouveau qu'on m'ait laissé l'opportunité de participer au chantieur de travail de BSF, de collaborer, et bon, ce qui m'a le plus plu a été de pouvoir m'approcher et de me familiariser à la culture marocaine, en apprendre davantage sur leurs coutumes, et surtout, de partager tout mon savoir à ces personnes qui sont entrées en contact avec le programme destiné aux handicapés.
L'organisation d'un projet comme celui-ci dans un pays où la santé est loin de pallier les besoins de la population, a été pour moi très satisfaisante et encouregeante.

Enfin, à titre d'observation générale, je tiens à souligner la possibilité que les trois projets mis en oeuvre cette année perdurent à l'avenir même si d'autres nouveaux projets apparaissent , étant donné que ces trois projets font beaucoup de bien à la population d'Azrou, chacun depuis son domaine d'activité.

Sara Cuesta de la Iglesia
Projet de rééducation des personnes handicapées (2014)

Je vais certainement revenir!

Il est juste l'un des plus intenses étés de ma vie et ont vécu plus Scoutisme.

Je ne peux pas me empêcher d'être reconnaissants à tous ceux qui ont rendu cela possible. Principalement l'Association Bonheur Sans Frontières pour le travail bénévole et social.

Shoukran à tous!!!!

Amicalement scout.

Par Jésus Moreno
Construction et rénovation de l'école d'Asrir